La Ligue de l’enseignement d’Ille-et-Vilaine organise avec la Ligue des Droits de l’Homme de Rennes une journée d’hommage en mémoire de Victor et d’Ilona BASCH ce Vendredi 10 Janvier 2014 …

Assemblée Générale du Cercle Paul Bert Rennes

Mon intervention à l’occasion de l’Assemblée Générale du Cercle Paul Bert, une des Amicale Laïque Rennaise, le Vendredi 13 Décembre 2013 :

Bonsoir à toutes et à tous,

Vous le savez, entre le Cercle Paul Bert et la Ligue de l’enseignement, c’est une longue histoire. Histoire qui commence au début du siècle et qui se prolonge au fil des engagements de chacun.

En effet, que serait la Ligue en Ille-et-Vilaine sans le Cercle Paul Bert ? Ce ne serait très probablement plus vraiment la Ligue. De la même façon, que serait le Cercle s’il ne s’inscrivait pas dans le réseau des 30 000 associations laïques œuvrant partout en France pour un projet politique commun ? Ce ne serait plus vraiment le Cercle non plus. C’est bien toute la complexité de nos relations. Nos deux associations pourraient exister l’une à côté de l’autre mais il leur manquerait le supplément d’âme qui fait ce qu’elles sont aujourd’hui. L’âme de nos mouvements, c’est ce patrimoine immatériel commun qui ne nous appartient pas mais qui nous dépasse très largement et dont nous sommes les garants aujourd’hui. C’est ce qui a construit nos associations, ce qui les construit encore et ce qui les construira demain. Il est ce qui nous lie.

C’est d’abord et avant tout un projet politique. Une vision de la société que nous partageons et que nous avons construite ensemble. Un combat pour des valeurs qui nous sont communes et qui animent, au quotidien les actions et projets menés par nos professionnels. Ce projet politique, c’est permettre à toutes et tous de devenir un citoyen actif dans une société en mutation permanente dont les équilibres sont constamment bouleversés.

Ce qui nous unit, c’est aussi notre approche de l’activité sportive. Au service d’une grande vision sociétale, le sport est un liant, un facteur d’unification. Par lui, nous véhiculons des valeurs, par exemple, celle de tolérance, de respect, de fair-play, d’esprit d’équipe. Valeurs qui, aujourd’hui, sont plus qu’essentielles, elles nous permettent de faire société. La Ligue, avec l’UFOLEP et l’USEP, ses deux fédérations sportives, défend dans toutes les instances dans lesquelles nous siégeons cette vision du sport. Aujourd’hui plus que jamais, il nous revient collectivement de porter et de défendre cette vision, complémentaire du dépassement de soi, pour que le sport soit bel et bien un facteur d’émancipation individuelle dans un cadre collectif.

Cette fonction de représentation, la Ligue la conduit au-delà des instances sportives. Fédérant près de 200 associations en Ille-et-Vilaine, notre fédération porte, à vos côtés, la voix des associations auprès des pouvoirs publics. Les 1 000 associations bretonnes du réseau nous permettent, à l’échelle régionale, de porter là aussi la voix de l’Education Populaire laïque. Que ce soit à la Conférence Permanente des Coordinations Associatives (CPCA), à la Coordination Régionale des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire (CRAJEP), à l’Union des Employeurs de l’Economie Sociale, dans les Pôles de l’Economie Sociale et Solidaire ou même au Centre Régional d’Information Jeunesse (CRIJ Bretagne), la Ligue siège en notre nom pour défendre la vision de la société que nous partageons. La Ligue est aussi votre représentant dans de nombreuses instances nationales. Un travail d’influence est en permanence mené. Ainsi, à titre d’illustration, ces dernières semaines, la Ligue s’est battue pour que la notion de subvention soit juridiquement reconnue et sécurisée par la loi sur l’Economie Sociale et Solidaire. Une foi validée par le Parlement, nous espérons que nous en verrons très rapidement les effets sur les territoires.

C’est des projets politiques qui nous sont communs que naissent les actions de terrain. Ils sont le terreau des collaborations actuelles et des constructions futures entre nos deux associations.

Quelques exemples …

  • Nos deux associations mènent ensemble des actions de formations de bénévoles, notamment une dynamique créée il y a quelques mois autour de la Laïcité que nous vous proposerons, dans quelques semaines, de relancer.
  • Notons également qu’un accompagnement sur les dynamiques de renouvellement et la place des jeunes dans les instances de prises de décisions vous sera tout prochainement proposée.
  • Evoquons aussi les volontaires accueillis en Service Civique qui sont nombreux parmi vous et qui donnent la possibilité à des jeunes de s’engager à vos côtés pour défendre nos valeurs communes.
  • Enfin, une action historique que nos deux associations mènent de concert, la Formation des Jeunes Adultes. La Ligue s’inscrit pleinement en appui technique à vos côtés et, en tant que fédération départementale, elle entend participer à l’essaimage des bonnes pratiques que vous avez su construire.

Ces liens se concrétisent aussi au niveau statutaire : par la participation du Cercle aux instances et conseils de la Ligue et, bientôt, par la proposition qui vous sera faite d’associer aux travaux de votre Conseil d’Administration Gérard Moreau, Vice-président de la fédération.

D’autres liens sont bien entendu à construire. Je ne prendrais qu’un seul exemple. Celui de la Refondation de l’Ecole de la République. Toutes les communes devront avoir mis en place cette réforme pour la rentrée prochaine. La Ligue a soutenu dès le début cette réforme et continue à le faire. Elle plaide pour que les mouvements et associations d’Education Populaire soient pleinement associés à la mise en œuvre de la Refondation. « Faire la refondation de l’Ecole, c’est nous remettre d’accord sur la manière dont nous voulons faire société. » Cette réforme est une opportunité sans précédent pour retrouver toute la place qui devrait toujours être la nôtre aux côtés de l’Ecole publique.

Sur votre territoire, la Ville de Rennes a fait le choix volontariste d’appliquer cette réforme dès la rentrée 2013. Nous l’avons saluée et continuons à le faire. Il faut que toute la communauté éducative, dont nous faisons pleinement partie, se mettent au service de l’éducation de toutes et tous avec des activités de qualités et diversifiées. La rentrée prochaine et celles qui suivront seront l’occasion d’ajustements sur le terrain et permettront à nos associations, nous l’espérons, d’inscrire plus encore leurs actions dans ces nouveaux temps éducatifs.

Mouvement complémentaire de l’Ecole publique, la Ligue se mettra en capacité de vous accompagner dans la mise en place de ces nouveaux temps au service d’une ambition commune, redonner à l’Ecole sa fonction première, qu’elle redevienne un lieu où la réduction des inégalités est possible.

N’oublions pas maintenant que cette longue histoire qui caractérise nos relations, aussi riche soit-elle, doit, sans cesse, être renouvelée. Bien entendu, nul doute qu’elle se prolongera, qu’elle s’intensifiera mais il en va de notre responsabilité collective de ne pas nous reposer sur nos lauriers aussi confortables soient-ils.

En effet, nous n’ignorons pas les doutes qui traversent l’esprit de certains d’entre vous. Nous n’ignorons pas non plus les difficultés économiques auxquelles vous devez faire face. Nous n’ignorons pas enfin que votre affiliation à la Ligue de l’enseignement n’est plus aussi naturelle qu’hier.

Finalement, tant mieux …

Nous reposer sur nos acquis ne suffit pas. Comment en effet revendiquer notre appartenance à l’Education Populaire si nous ne nous donnons pas l’occasion de nous mettre autour d’une table pour reposer le sens de nos relations ? Pareillement, comment revendiquer travailler pour l’émancipation de chacun si nous ne nous permettons pas de discuter de notre histoire ?

Il faut que collectivement, nous arrivions à redonner du sens à cette affiliation. Il nous faut travailler ensemble pour que la Ligue redevienne une solution et ne demeure pas une difficulté.

Avec cette volonté bien enracinée, nous avons eu l’occasion de nous rencontrer à de nombreuses reprises avec votre Présidente Générale, Isabelle DANIEL. A qui, d’ailleurs, je souhaite adresser les remerciements de la Ligue pour son engagement sans faille dans nos échanges et dans le projet que vous portez. Nous avons convenu de mettre en place un groupe de travail qui verra le jour le mois prochain avec une feuille de route claire. Nous lui donnons une année pour qu’il reconstruise la conviction que le Cercle Paul Bert a toute sa place à la Ligue. Une année pour que le Cercle et la Ligue renouent avec leur histoire commune et retrouvent un avenir commun.

Il sera composé à parité de représentants du Cercle et de la Ligue. Il n’a pas vocation à réunir tout le monde. Mais il doit pouvoir mettre autour de la table celles et ceux qui sauront, par la suite, partager cette conviction nouvelle.

Je veux vous assurer que la Ligue n’entend pas que l’affiliation de la plus grosse amicale laïque française ne repose que sur l’histoire. Elle veut qu’à cette base, aussi forte soit-elle, s’adjoigne la conviction de l’intérêt d’y être.

Il est une tradition à la Ligue que de finir ses interventions par une citation. Voici donc celle que je souhaitais, pour terminer, livrer à votre réflexion.

Fondateur de notre mouvement en 1866, Jean Macé nous rappelle notre mission par cette phrase : « Notre chemin à tous, gens de la Ligue, est forcément le même, faire pensez ceux qui ne pensent pas, faire agir ceux qui n’agissent pas ; faire des hommes et des citoyens ».

Merci pour votre attention.

Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis.
Saint-Exupery
S’il fallait étudier toutes les lois, on n’aurait plus le temps de les transgresser.
Johann Von GOETHE
Page suivante Something went wrong, try loading again? Chargement...